Takeshi Ichikawa/市川武史 (22 ans)

La partie ouest de la Préfecture de Shizuoka est considérée comme le plus beau jardin du Japon par beaucoup pour plusieurs raisons.
Pas tellement pour la quantité de ses produits, mais pour leur extravagante qualité et leur nombre de variétés!
Tant de cultivateurs dévoués et des rechercheurs de tous azimuts qui ont coopéré avec ces mêmes cultivateurs ont contribué à l’ établissement de cette réputation largement méritée, mais tout ce travail serait réduit à néant si une nouvelle génération de cultivateurs n’ avait pas emergé, surtout après la perte de plus d’une génération précédente attirée par les feux des villes et de la vie facile de bureau.

Takeshi Ichikawa et un de ses clients, Chef Hiroyuki Adachi/足立久幸 au Restaurant Harmony!

Heureusement, les temps ont changé et avec la venue de l’Internet beaucoup de gens sont attirés par une vie plus saine, même si plus dure physiquement.
C’est pourquoi de plus en plus de jeunes hommes et femmes comme Takeshi, au lieu de gaspiller leur temps dans des universités oú les étudiants se fourvoient de plus en plus, préfèrent apprendre et connaître une vie plus réelle, et jouir de vrais rapports sociaux avec leurs semblales et leurs clients.

Les champs de maïs en plein-air de Takeshi Ichikawa!

Takeshi Ichikawa, après avoir terminé ses études au Lycée Préfectural Agricole d’Iwata décida d’arrêter ses “études”, mais au lieu de suivre les pas de son père dans la culture des nashi/poires japonaises, se mit à celle du maïs et des laitues. À l’âge de 22 ans il a déjà 5 ans d’ expérience et il apprend vite!
Celà n’a jamais été facile, loin s’en faut, surtout à cause de l’opposition des vieilles générations qui refusent les changements. Il a essayé depuis quelque temps de persuader de jeunes cultivateurs comme lui de se lancer dans de nouveaux types de culture, surtout la polyculture. Il m’a raconté que trop peu d’entre eux ont reçu l’accord de leurs familles de prendre ce pas en avant…

Ce corbeau a été tourné en épouvantail!

Mais Takeshi a su rester humble. Il réalise trop bien qu’il a encore beaucoup à apprendre. Il a été bien surpris quand je lui ai affirmé que les corbeaux nous embêtaient dans le monde entier!

Ces épis de maïs seront bientôt prêts à être récoltés!

Maïs en serre

Takeshi cultive deux variétés de maïs, Kankan Musume et SKA 318, tous deux des hybrides japonais, aussi bien en serre qu’en plein air pour allonger leurs saisons de récolte.
Celà signifie qu’il n’a pratiquement aucune vacance. Heureusement qu’il s’est mariée avec sa petite amie de lycée qui est devenue la véritable moitié de leur équipe agricole!
J’ai été invité dans leur maison, et je peux vous dire que ces deux jeunes gens font bien plus preuve de modernité et de conscience de leur monde que beaucoup de gens de leur âge!!

C’est ce que j’appelle du vrai maïs!

Takeshi a été dégoûtv dapprenedre que certaines gens utilisaien des varieties de maïs aux genes modifies et ne replante que les graines de ses propres récoltes!
Ce maïs kankan musume est une beauté non seulement dans sa forme et ses couleurs, mais aussi dans ses saveurs.
Je l’ai goûté crû (si juteux et incroyablement sucré!) et cuit. Pas étonnant qu’il se vende bien et ceci à un bon prix!

Takeshi ne se repose pas sur ses lauriers et cultive d’autres légumes tels que des Qing geng cai (Green pak choi) pour satisfaire les demandes du marché et sa propre cosommation.

Ils sont ceratainement appétissants, mais il me semble qu’il s’agit là encore d’un drôle de travail!

Son éducation dans un lycée de premier rang est en train de payer puisqu’il conduit ses propres experiences sur des récoltes potentielles!

Mais celà ne signifie pas qu’il renoce ses racines: il cultive son propre riz!

Je lui dit que celà me rappelait un gazon anglais!

Mais je ne veux pas oublier le père de Takeshi qui est un cultivateur célèbre de nashi/poires japonaises dans une multitude de champs dispersés dans toute la ville!
La prevue même que ses kosui/幸水 et ses hosui/豊水 sont populaires est qu’il ne les vend que directement!

Ces arbres ont 30 nas d’âge!

Ces fruits doivent être constamment taillés, un travail à vous casser le dos et le cou!

Ces fruits seront prêts à être récoltés en août!
Je n’ai pas besoin de vous dire quand j’irai leur rendre ma prochaine visite!

Takeshi Ichikawa/Chouchou Farm
438-0804 Shizuoka Ken, Iwata Shi, Kamo, 200
静岡県磐田市加茂200
Tel/Fax: 0538-34-0629
Portable: 080-1614-2271

Laitues: octobre~avril
Maïs: juin~juillet (mai pour les serres)
Poires japonaises/nashi: août~septembre
Riz: mi-septembre~
Autres legumes (appelez au téléphone!)
Commandes privées bienvenues