SHIZUOKA GOURMETS

Daruma, porte-bonheur japonais traditionnel. Interview d’un fabricant.

Publicités

Fabriquer un Daruma

Nous allons partir à la découverte d’un atelier de fabrication de Daruma. Cette année 20 000 statuettes ont été crées. Ces dernières n’ont pas trouvé preneur à cause de l’annulation des festivals où elles sont normalement vendues. La ville de Fuji fait pourtant partie des trois plus grandes villes de production de ces charmes.

Cette interview est l’occasion d’en apprendre plus sur Bishamon. Nous parlerons aussi de la réelle manière d’acheter et d’utiliser les statuettes, ainsi que le folklore qui les entoure.

Alors finalement il a existé ce monsieur ?

Il est difficile comme toujours de faire distinction de la légende d’autre part de la réalité. On dit que la statue s’inspire du Bodhidarma, un sage moine du Japon qui aurait vécu au 5 ou 6 ème siècle. Il aurait aussi été à l’origine de l’introduction du Zen en chine, ainsi que le zazen.

Bien sûr il aurait fait des choses assez extraordinaires, comme passer 9 année en méditation profonde, mais tout en gardant les yeux ouverts tout en regardant un mur blanc. En fait ce serait cette profonde méditation qui aurait mené à la perte de ses membres, qui seraient devenus inutiles… Vous y croyez ? Moi pas vraiment mais cela contribue nettement au charme de la statue.

De nos jour le daruma est bien sûr un charme comme un autre mais dans l’imaginaire collectif est aussi un élément de décoration voir une sorte de jouet.

Bien entendu lors de votre séjour au Japon je vous invite profondément à vous en procurer un à défaut d’y croire cela vous donnera une motivation.

Notre article sur le festival dédié !

Le site du Daruma museum !

Exit mobile version
Aller à la barre d’outils