Recette d’Amazake facile depuis le koji (ferment japonais)

En hiver il n’est pas rare de se réchauffer avec des boissons bien chaudes devant un feu de cheminée et cette recette d’Amazake ne vas pas vous aider à quitter votre fauteuil ! Néanmoins quand la transition se fait entre l’hiver le printemps, l’Amazake est un candidat idéal pour vous revigorer de bon matin ou après une dure journée !

L’Amazake est une boisson a double fermentation de riz, très bonne pour votre organisme, elle est naturellement sucrée grâce aux enzyme libérées pendant la fermentation. On lit beaucoup de choses à son sujet, notamment sur le fait que l’Amazake aide à lutter contre la gueule de bois.

Voici l’équipement qu’il vous faudra !

  • 1 rice cooker à la japonaise
  • 1 paquet de 200g de Koji, comme sur la photo. Ici on utilise du kansou ita koji c’est a dire du Koji sec pour le dire simplement.
  • 150 grammes de riz japonais (riz blanc japonais, éviter le riz thaï). En japonais 1 « go ». 1 合.

Préparation

Vérifiez bien au dos de votre emballage, il est indiqué le processus en général. Si vous ne pouvez pas lire je pense que l’article peut vous aider à « deviner ». Par exemple :

Koji sec
Voici le Koji sec pour la recette d’Amazake
étiquette arrière koji sec
Derrière est indiqué le mode d’utilisation du Koji sec

Préparation

1 Versez le riz au préalablement lavé dans le pot. Sur votre rice cooker il faut choisir le mode Okayu, qui est une sorte de porridge de riz japonais. et remplir d’eau en sorte d’atteindre le niveau gradué jusqu’à 3go.

2 Une fois le programme terminé, attendez que la mixture redescende à 60 degrés.

C’est à ce moment qu’il faudra intégrer le koji, en le brisant dans vos doigts et le saupoudrant et pensez-bien à mélanger.

Gardez le mélange au chaud à 55-60 degrés pendant 8 à 10 heures (une nuit en quelque sorte !).

La mélange est prêt ! Certains préféreront ajuster le niveau de sucre, d’autres non. J’ai lu aussi que certaines personnes ajoutent du gingembre, laissez faire votre créativité.

Sur la photo vous pouvez voir une fleur de cerisier, celle-ci est sympathique pour la décoration ! On appelle cela le shiozuke, c’est simple et cela consiste à cueillir les fleurs de cerisier, les trier (garder les plus belles) les laver, les essuyer à l’aide de papier à cuisine.

Faites les ensuite sécher pendant deux trois jours et mélangez les dans un pot avec avec du sel.

Cela est très efficace en décoration, comme sur ce pain ! Notez que l’on peut aussi intégrer le mélange à la préparation de se pâte à pain pour en améliorer la texture !

Pain Shiozuke
Un autre exemple d’utilisation des fleurs de Sakura

Une autre idée de recette ici !

Termes de dégustation de saké