Préparation éperlan des profondeurs (nigisu) pour pot-au-feu japonais

Le Nigisu (éperlan des profondeurs) était vendu à bon prix au supermarché de Yaizu ! Voir photo ci-dessous.

Quand j’ai demandé comment le manger, on m’a répondu que le « Tsumire » (boulette de viande de poisson) était recommandé, ce que j’ai préparé dans une sorte de pot au feu à base de poissons ! Par ces temps froids, un plat parfait !

Le tsumire est souvent utilisé dans les nabe, le pot au feu japonais. Le but est de créer une pate de poisson en ajoutant des ingrédients au poisson haché. On peut changer le poisson que l’on utilise snas aucun problèmes biens sûr, même si l’on préférera ceux des espèces sardines et chinchard (ici l’éperlan des profondeurs !)? On ajout du gingembre et du negi, mais on a aussi des variantes avec des champignons et aussi du miso par exemple ! Pour la texture certains aimeront mettre du surimi.

Découpage et préparation

Organes éperlan
Commencez par les organes

Tout d’abord, étape classique, l’incision pour enlever les organes. Il faut aussi découper la tête.

Couper éperlant
Coupez bien dans le sens de la longueur

Faites attention à votre délicatesse dans la découpe ! On trop gros couteau et vous faites de la charpie… C’est paradoxalement ce que vous voulez dans votre résultat final !

Filer éperlan
De jolis filets sont un must !

Voilà les filets que l’on veut !

Eperlan profondeurs bien maché
Recouvrez le tout des poireaux et du gingembre

Recouvrez le poisson après l’avoir haché minutieusement du gingembre et des poireaux !

éperlan bouillie
Le nigisu réduit en bouillie

Après des massages intenses vous devrez avoir ce résultat, que vous n’aurez qu’à ensuite ajuster selon votre préparation (le plonger dans le liquide bouillant !)

Voir aussi

Lexique trilingue des poissons japonais !

Description sur fishbase

Related Posts