Site icon SHIZUOKA GOURMETS

Recette de natto maison

Publicités

Recette de natto maison

Végétaliens, végétariens, omnivore, votre heure est venue, cella de la recette de natto maison ! Il existe une façon simple de faire vos natto maison, ces derniers sont riches en protéines et se marient à tous les régimes.

Pour votre première fournée il y a une petite astuce un peu similaire à la fabrication de yaourts mais qui sera ensuite utilisable pour la seconde « fournée ». C’est une recette simple, mais on va l’expliquer étapes par étapes. Photos en complément !

D’abord les graines de soja  (daizu/大豆 en japonais). Utilisez aussi un récipient assez large car il vous faudra 2  à trois fois plus d’eau que de graines. Utiliser de l’eau pure de préférence pour cette recette. Faites les tremper toute une nuit.

Surpris à votre réveil ! Vous verrez qu’il auront bougé pendant la nuit pour s’arrondir et s’allonger.

Ensuite il faudra les faire cuire à la vapeur (lentement si possible) pendant trois heures pour les ramollir. Cette étape est essentielle car sinon la fermentation n’aurait pas lieu.. tout comme cette odeur caractéristique. Un autocuiseur fait l’affaire, mais vous pouvez essayer différentes techniques si vous avez d’autres idées.

Important: C’est à partir de là qu’il faudra vous assurez que vos instruments sont stérilisés, vous pouvez les faire bouillir pour cela, dans de l’eau chaude. Dans le cas inverse vous vous trouverez surtout avec un champ de bataille où les bactéries affrontent la moisissure. Utilisez un récipient peu profond, en métal pour les disperser. Mettez les haricots cuits vapeur tel que montré ci-dessus. L’odeur va commencer à devenir prenante alors choisissez le lieu de fabrication avec sagacité !

Voilà le temps de la petite « astuce ». Toute la beauté de celle-ci est que vous pourrez utiliser à nouveau les natto du premier lot pour créer le second. Comme le yaourt on vous dit ! Mettez quelques graines de natto achetées dans un récipient a demi rempli (100ml à peu près) d’eau toujours autant pure que possible. Après avoir agité la solution deux ou trois fois, vote mélange devrait devenir un peu trouble, c’est donc votre fermentation qui prend consistance !

Mettez cette agent fermenté soigneusement avec les autres graines cuites vapeur de manière uniforme.

Couvrez ou filmez le tout, faites des petits trous au cure-dent pour faire respirer tout ça. Une vingtaine suffiront.

Appuyez sur le film pour qu’il soit en contact avec les graines mais n’appuyez pas comme un sauvage.

Le plus important désormais : La température. Comme pour faire fermenter du riz, on doit être entre 30 et 40 degrés. Il y a plusieurs solutions pour ça si vous n’avez pas de pièce adaptée : Couvrir d’une bouteille remplie d’eau chaude, recouverte d’une couverture, mettre sous une couverture chauffante, etc… laissez faire votre imagination.

Vérifiez toujours la température !

Il faudra que tout ce beau monde puisse fermenter pendant une vingtaine d’heures. Une fois le temps écoulé, vous devriez avoir de beaux filaments comme sur les photos.

Vous êtes prêts à embaumer la cuisine. Pour dire vrai, ils ne sont pas autant collants que ceux du commerce mais n’en sont pas moins authentiques. Ce manque de texture spécifique au natto est une salvation pour certains et triste pour d’autres.

Une recette utile pour végétariens et végétaliens car riche en nutriments !

Related Posts

Quitter la version mobile
Aller à la barre d’outils